Le domaine Bini a sa lagune

Je viens avec une très bonne nouvelle aujourd’hui pour tous les Nature lovers. Un nouveau domaine Bini a ouvert ses « portes » que dis-je, sa lagune 😉 et je t’invite à le découvrir dans cet article.

Une autre bonne nouvelle est qu’il se situe à Abidjan. Pour celles et ceux qui ne peuvent pas sortir de la ville, rien de mieux que d’apprécier davantage les richesses qu’offre la Côte d’Ivoire tout en restant à proximité de son domicile.

Après les 10 bonnes raisons de se rendre au domaine Bini (forêt), je viens te présenter ma première expérience et certainement pas la dernière au deuxième site écologique de M. Bini qui reste dans la même veine que le premier avec quelques bonus non négligeables.

D’abord avant d’y aller, il est important de contacter l’équipe. Contrairement à la première fois au Bini forêt où avec ma team d’aventurières, nous avions rencontré M. Bini en personne et avions même eu la chance de passer une nuit dans les bungalows du domaine, cette fois notre hôte était en voyage mais il nous a confiés à Emmanuel, un guide qui a rempli la mission haut la main et a surtout été très courtois malgré nos hésitations.

J’avais contacté M. Bini une semaine auparavant qui m’a donné le numéro d’Emmanuel avec qui j’ai discuté. N’hésite pas à poser des questions et à lui donner des infos importantes à prendre en compte. Comme M. Bini, ses collaborateurs.rices sont sympathiques, courtois.es et très compréhensibles.

Avec Emmanuel, nous nous sommes rencontrés au carrefour après celui de Faya puis direction le domaine Bini lagune.

Chose importante à savoir, la route est non bitumée et assez pentue avec quelques crevasses par endroit (oui je sais c’est un peu flippant mais n’oublie pas, le jeu en vaut la chandelle 😉 ) il faudra donc être prudent et/ou avoir un véhicule adapté. Dans le cas contraire, tu pourrais t’y rendre avec la navette du domaine.

Après une vingtaine de minutes, nous avons parqué les véhicules, enfilé nos chaussures de randonnée pour une dizaine de minutes de marche. Oui c’est fait exprès, en plus cela permet non seulement de faire un peu de sport mais aussi de ne pas polluer l’air sain qu’on respire au domaine.

Sur un sentier pentu
En route pour le domaine Bini lagune

Dès notre arrivée, comme l’exigent les traditions ivoiriennes, nous sommes reçus par l’équipe sur place qui nous sert du bandji* (pour les plus téméraires, le koutoukou*) puis nous demande les nouvelles. Une personne parmi nous se charge de les leur donner.

Nous avons droit à des noix de coco bien fraîches avant de se diriger vers la lagune, le gros bonus de ce domaine. Chose étonnante, elle est très propre pourtant c’est un bras de la lagune Ebrié, très polluée à Abidjan. C’est la lagune Aghien située à l’est de la lagune Ebrié.

La balade lagunaire en pirogue est proche 🙂

Nous avons pagayé jusqu’à avoir les muscles des bras développés (je rigole bien évidemment) mais ce fut une expérience sympathique qui se substitue en partie à la marche pédagogique du domaine Bini forêt. On a pu observer des beaux nénuphars et découvrir de très près le système de pêche traditionnel Akadja que j’avais déjà rencontré à la Scandinavie de Jacqueville.

Avec ma team de ce jour <3

Ensuite, nous nous sommes relaxés avant d’attaquer une activité qui implique la lagune Aghien ; il s’agit de la tyrolienne avec atterrissage dans la lagune. Sensation garantie !

Nous observions depuis le radeau Emmanuel, notre guide en pleine démonstration de tyrolienne

Il y a également un toboggan qui donne sur la lagune que nous n’avons malheureusement pas eu le temps d’expérimenter. Une journée n’est clairement pas suffisante pour tout faire chez M. Bini.

Le toboggan qu’on testera la prochaine fois

Après l’effort, le réconfort. Place au déjeuner. Tout comme au domaine Bini forêt, nous avions droit au fameux festin des dix doigts et évidemment ce fut un régal : de l’alloco*, des frites spéciales que je ne vous détaillerai pas, de l’attiéké*, du foufou*, il y avait pour tous les goûts.

Ensuite, nous nous sommes relaxés dans le hamac géant, avons profité pour digérer en partie notre copieux repas avant d’attaquer le clou du domaine Bini lagune : la visite du village écologique de Koffakoi.

Le village de Koffakoi est un village Abbey-Attié situé non loin d’Anyama. L’activité principale de ses habitants est la pêche, comme la plupart des villages situés à proximité de la mer et/ou de la lagune. C’est un village écologique avec une propreté exemplaire. On ne trouve ni ordures, ni papier, ni plastique traîner. Ils ont un arbre à palabres ou plutôt un « parc » à l’entrée du village qui est absolument magnifique.

Le guide nous a relaté plusieurs histoires concernant le village, notamment l’origine et l’importance du « gazon chinois » qui protège contre l’érosion, la propreté exemplaire de la lagunaire grâce aux villageois qui la chérissent puisqu’elle est leur fournit du poisson nécessaire à leur alimentation. Et on a eu la chance de visiter les locaux d’une petite entreprise dans le village qui fabrique des produits à base de moringa. Une visite très enrichissante.

Merci encore à M. Bini et son équipe et merci à toutes ces personnes qui me rendent si fière d’être issue de ce beau continent qu’est l’Afrique.

Tarifs :

La journée au domaine est à 15000 FCFA/personne (environ 25€), déjeuner compris

Vous pouvez les contacter pour plus d’informations au +225 08334773.

Ou sur leur page Facebook Domaine Bini. Ils ont aussi un site web.

Bandji : vin de palme.

Koutoukou : gin traditionnel ivoirien.

Alloco : frites de banane plantain.

Attiéké : semoule de manioc.

Foufou : purée de banane plantain à l’huile de palme.

Ces articles pourraient t'intéresser aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *