Bref, j’ai 30 ans.

J’aurais voulu être au Mexique pour fêter ma 30ième année mais la vie ne s’est pas passée comme prévu.
J’ai ensuite voulu organiser une fête sympathique à Assinie, ici en Côte d’Ivoire, mais encore une fois, la vie ne s’est pas passée comme prévu.
Et puis, j’ai juste lâché prise. J’ai dîné avec quelques proches et c’est tout. Un gâteau d’anniversaire simple pour ne pas être trop nulle. La soirée fut belle malgré tout, autant que ma journée d’anniversaire.

J’ai appris plusieurs choses dans ma vingtaine, mais je vais citer seulement 5 qui me semblent essentielles, avec éventuellement quelques livres que tu pourrais lire pour plus de détails. J’avais écrit un article en 2016 que tu devrais lire aussi, ici, il est complémentaire.

1- Ton bonheur ne dépend que de toi

Ni la famille, ni les amis, ni le mari, ni les enfants ne peuvent te procurer ce bonheur-là. Tu décides d’être heureux/heureuse, cela ne dépend pas d’un être ou d’une chose externe à toi. Ce bonheur d’être là, en vie, d’être toi, d’être unique. Nous sommes toujours à la recherche du bonheur à travers ce qui et ceux qui nous entourent. Serait-ce durable ?
Lorsqu’une situation te rend malheureux.se, toi seul.e peut mettre fin à cette souffrance. Tes ami.e.s pourront te consoler autant qu’ils/elles veulent mais si tu ne prends pas la décision d’avancer toi-même, tout ceci sera vain.

2- Les amitiés sont éphémères

As-tu déjà repensé à cet ami que tu avais 5 années auparavant qui a complètement disparu de ta vie, sans raison ? Ou cette personne sur qui tu comptais et qui t’a tourné le dos au moment où tu avais le plus besoin d’elle ? As-tu pensé à ce jour où tu étais malheureuse et la seule personne qui a réussi à te remonter le moral est ton mari ou ta mère ?
La place que tu donnes à ces personnes que tu appelles ami.e.s n’est pas forcément celle qu’elles t’accordent. Du jour au lendemain elles peuvent t’abandonner sans explication ou simplement certaines circonstances peuvent diminuer voire faire disparaitre cette proximité. Je ne dis pas de les détester, bien au contraire, continue de donner de l’Amour car c’est pour moi le but de la vie mais aussi et surtout, accorde du temps à tes proches, sois patiente avec eux et apprends leur langage d’amour afin d’être le/la meilleur.e fille, frère, cousin, nièce ou autre. Je t’invite à lire les cinq langages de l’Amour de Gary Chapman pour comprendre ces langages.

3- Tu es la seule personne à réfléchir comme toi

Cela peut sembler évident mais on l’oublie souvent. Moi aussi, je suis coupable. J’oublie que j’ai mon histoire, mon vécu, mon ADN qui me rendent différente de chaque individu sur Terre. Ainsi, face à certaines situations, je serai la seule personne à réagir d’une certaine manière ou à raisonner d’une autre manière. Ce qui pourrait te sembler évident, ne le sera pas forcément pour quelqu’un d’autre. Ta femme, ton père, ta sœur, ton meilleur ami ne penseront jamais exactement comme toi, car même les jumeaux ont des réactions et des caractères différents. Raison pour laquelle, tu devrais apprendre à discuter calmement pour expliquer de la façon la plus claire possible, ton point de vue à ton interlocuteur.rice. Ne fais pas de suppositions car elles peuvent être complètement erronées. Je t’invite à lire le livre les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz. J’avais promis de faire un article sur ce livre mais je suis très en retard. Cela se fera au moment opportun.

4- Chaque évènement t’éduque

Il arrive qu’on rencontre une personne de façon fortuite qui contribue à nous orienter vers le job de nos rêves ou nous sort des paroles qui répondent au problème qu’on vit à ce moment précis.

Lorsqu’on apprend le décès d’un proche, sur le coup la douleur est intense mais, il arrive que des années plus tard, on se rend compte que cette situation nous a permis de grandir. La mort fait partie de la vie.

Il arrive qu’on tombe par exemple sur un film ou un livre qui nous parle directement.

Lorsqu’on part à l’hôpital et qu’on voit une personne face à une maladie, on finit par prendre certaines décisions qui changent nos habitudes de vie.

De chaque évènement, le plus insignifiant soit-il, on tire une leçon qui peut nous transformer radicalement.

5- Chaque chose en son temps

Loin de moi l’idée de juste s’asseoir à ne rien faire et espérer être riche dans une année, je parle là du fait de ne pas se mettre soi-même cette pression toxique que la société veut nous infliger à tout prix.

Peut-être que tu étais convaincu.e pendant tes années de lycée que tu aurais ton baccalauréat à 18 ans, ton diplôme d’ingénieur à 23 ans, ton premier boulot à 24 ans, tu te marierais à 25 ans et tu aurais deux beaux enfants d’ici 30 ans. Oui tu y as pensé, avoue, mais rien ne s’est passé comme prévu. Tu as 35 ans et tu n’es pas encore marié.e ou tu as 30 ans et tu n’as pas encore eu ton premier emploi.

Si tu n’es pas encore marié.e peut-être parce que tu n’as simplement pas encore trouvé la personne qui te convient ? Si tu n’as pas encore d’enfant à 32 ans, peut-être parce que tes deux beaux enfants tant attendus, naitront entre 35 et 40 ans ?

Vis ta vie simplement, donne-toi les moyens d’atteindre tes objectifs mais évite le stress inutile qui finira par te rendre malade voire te tuer.
Si tu cherches du travail dans une entreprise, active toi, va dans des évènements où tu peux rencontrer des acteurs de cette entreprise, postule sans cesse, sans désespérer.

Si tu veux faire de l’entrepreneuriat, travaille sur ton projet, fais le grandir en idées, si cela te correspond, tu prospèreras.

Celle qui a eu son premier enfant à 22 ans, suit son parcours, ne te compare pas à elle. Celui qui a eu son premier boulot à 23 ans suit le sien, tu ne sais pas ce que ton avenir te réserve.

Tout comme toi, je suis au meilleur moment de ma vie, au meilleur endroit avec toutes les circonstances externes qu’il faut. Tout ira bien.

Je commence cette décennie avec le sourire.

Bref, j’ai 30 ans.

2 commentaires sur “Bref, j’ai 30 ans.

  1. C’est ma première fois que je me permets de lire un de tes articles et j’avoue que je suis subjugué par la sincérité des écrits mais bien plus la véracité de ceux ci. Tout est parfait excellemment bien écrit.
    C’est juste effectivement le résultat d’un vécu, d’un parcours de mille couleur exprimer dans un jargon paisible et agréable à la lecture.
    Bref merci de nous partager ces expériences et vive tes 30 ans, tu le mérite… HBD Ariane 🌹

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Corneille, tes mots me font vraiment plaisir. Merci à toi d’avoir accepté de lire cet article. Merci pour ta sincérité. J’espère que tu apprécieras davantage le temps que tu passeras à lire mes écrits !

      Merci encore.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s