La Scandinavie de Jacqueville

Comme l’année dernière avec le domaine Bini forêt que tu peux lire ici, j’ai décidé de te présenter un endroit paradisiaque en Côte d’Ivoire autre que Assinie où tu pourrais passer les fêtes de fin d’année en famille ou avec des amis, un endroit caché où on a la chance de manger des produits frais et évidemment délicieux.

Il s’agit de la « plage » Scandinavie à Jacqueville dans le sud de la Côte d’Ivoire, à 60 km à l’ouest d’Abidjan.

Nous y sommes allés à cinq. Le domaine est en construction, du coup il n’y a que deux chambres disponibles pour l’instant (les bungalows norvégien et danois), raison pour laquelle tu devrais appeler Christophe, le proprio pour réserver le plus vite possible. Puisque c’est la fin de l’année, la demande risque de dépasser l’offre. Son numéro est évidemment à la fin de l’article. Il y a aussi des tentes au besoin, il est important de sortir parfois de sa zone de confort.

L’endroit se situe à environ 7km de Jacqueville. Il est préférable d’y aller en voiture pour être plus à l’aise et éventuellement aller vers la mer, l’endroit se situe côté lagune. Nous ne sommes pas partis côté mer et nous n’avons pas ressenti le besoin.

Sans voiture, il y a possibilité de prendre les tricycles de Jacqueville à chez Christophe.

Nous y avons passé une nuit. C’est un endroit très calme. L’eau est claire, il y a quelques canards qui se baladent sur l’eau, et pas mal d’animaux au domaine même (oie, chien, pintades, chat, dindon, etc.)

On est en contact avec la nature.

La lagune n’est pas profonde, les enfants peuvent s’y baigner sans problème. On s’est même baigné pendant la nuit, aucun danger. Une pirogue est disponible avec pagaies pour faire une balade lagunaire libre.

Des sortes de « bancs sur pilotis » sont installés pour se relaxer.

On a mangé des langoustes braisées, des mâchoirons braisés, une bonne soupe de carpes, des crabes sautés et bien d’autres. Celles et ceux qui connaissent la cuisine façon Alladjan auront une idée d’à quel point on a pu se régaler.  🙂 Tous les produits sont frais. Nos mâchoirons braisés ont été pêchés dans les systèmes akadja* juste à côté.

Les langoustes et carpes viennent de Jacqueville et ont été elles aussi pêchées le matin.

La personne à contacter est Christophe, un homme sympathique qui a cru en son projet et s’efforce de fournir un service de qualité.

Il peut être difficile de le joindre car il n’y a pas tout le temps le réseau. Heureusement d’ailleurs, car au moins cela permet de laisser le téléphone et le virtuel pour profiter de l’instant à 100%.

Vous pouvez lui laisser un SMS.

Il est important de réserver la veille au moins pour qu’il puisse commander les produits et qu’ils soient frais évidemment.

N’hésitez pas à lui faire des suggestions pour améliorer le cadre, il est très ouvert.

Quelques tarifs.

1 poulet braisé/grillé + accompagnement (attiéké*, frites d’igname, riz, aloco*, pommes de terre sautées) 6000 FCFA (environ 9€).

1 poisson braisé/grillé + accompagnement à partir de 6000 FCFA (environ 9€) en fonction du type de poisson. Nos mâchoirons braisés étaient à 8000 FCFA (environ 12€) chacun vu leur taille.

La marmite du pêcheur à 8000 FCFA (environ 12€) et plus.

La sauce attiéké à 6000 FCFA (environ 9€).

Les langoustes braisées sont à 20.000 FCFA/kilo (environ 30€). On a pris 2 kilos.

Toutes les boissons sont à 1000 FCFA (environ 1.5€) et 1500 FCFA (environ 2€).

Les accompagnements sont à 1000 FCFA (environ 1.5€).

Il est possible d’apporter son repas pour celles et ceux qui souhaiteraient y passer une journée pour un coût de 2000 FCFA (environ 3€).

J’oubliais ! Vous pouvez aussi faire une visite lagunaire avec escale sur les îles aux alentours à 15000 FCFA/personne (environ 23€). Mais il faut prévenir Christophe à l’avance.

Vous pouvez louer les tentes à 10000 FCFA/nuit (15€).

Le transport en tricycle de Jacqueville à chez Christophe est à 2000 FCFA (environ 3€) la course.

Les chambres sont à 20.000 FCFA/nuit chacune (environ 30€).

Voici le contact de Christophe : +225 07297137.

Je vous encourage vraiment à y aller. La Côte d’Ivoire cache des trésors qu’on a tendance à aller chercher ailleurs.

Akadja : système de pêche traditionnel consistant à nourrir les poissons dans une réserve pour les pêcher ultérieurement.

Attiéké : semoule de manioc

Aloco : frites de banane plantain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s