Le temps n’a t-il aucune valeur en Côte d’Ivoire ?

Après la découverte de Befoune sur Medium et le blog Amaniei de Noella Elloh où elles partagent des petites histoires très intéressantes sur leur quotidien, j’avais envie de rajouter une section sur le blog où je parlerais de la vie en Côte d’Ivoire car il y a bien de choses à raconter.

Aujourd’hui avec tout ce qui m’est arrivé, j’ai trouvé exactement ce que je voulais faire : relater tout en dénonçant nos habitudes qui devraient être inacceptables.

 

La première entreprise qui m’a profondément déçue aujourd’hui est une banque panafricaine.

Je pense que c’est la première fois qu’un service me met autant en colère.

J’étais sur le point d’exploser aujourd’hui au siège de la banque, au Plateau, quartier des affaires d’Abidjan.

Ma mère qui me calmait au début a fini par s’énerver à son tour après deux heures d’attente.

Pourquoi le service est-il si lent au SIÈGE ? Pourquoi n’optimisent-ils pas le travail en renforçant certaines sections ?

Pourquoi ont-ils constamment des problèmes de connexion ?

Qu’est ce qui se passe dans ce pays ?

Nous nous sommes rendues vers midi et ne sommes sorties qu’à 16h.

Tout ce temps pour simplement acheter la carte prépayée de ma mère qui en a urgemment besoin. Une carte assez pratique pour les achats en ligne et éventuellement avoir une sorte de portefeuille en voyage sans lien direct obligatoire avec son compte courant.

Après une vingtaine de minutes, ma mère est allée faire une course de quarante minutes.

À son retour, j’étais toujours dans la longue file d’attente qui avançait à pas de tortue.

Je n’étais pas surprise car j’avais eu à faire la même carte quelques semaines plus tôt et avais vécu cela, c’était du déjà vu pour moi. Mais j’espérais que ce soit mieux cette fois.

Que nenni !

Une seule personne s’occupe du service. En plus, celle-ci est nonchalante et très peu précise dans les informations qu’elle donne aux clients. On se retrouvait à s’informer entre nous en recollant les bouts d’information que chacun.e a récupéré…

Avec la tonne de travail à faire, ils auraient pu mettre une personne plus dégourdie et efficace ! C’était la moindre des choses. On va l’appeler Louise.

Les trois agents voisins à Louise avaient fini leur service depuis pratiquement une heure. Certains étaient allés déjeuner je devine et étaient revenus s’asseoir pour ne rien faire ou pianoter sur le clavier de leur téléphone, pendant que Louise avait encore une dizaine de personnes à recevoir pour cette fameuse carte prépayée.

 

 

Mais comment est-ce possible ? Ma mère lui a demandé pourquoi il n’y avait pas plus de personnes en charge de ce service vu qu’il y avait autant de clients. Elle lui répondit que cela avait été remonté plusieurs fois au patron mais eux-mêmes ne savent que faire, ils sont obligés de continuer ainsi pour l’instant.

Aussi, j’ai remarqué 4 jeunes filles oisives qui étaient assises près de Louise. Je me demandais à quoi elles servaient si ce n’est la stresser ou la distraire davantage. Sont-elles des stagiaires ? N’ont-elles rien d’autre à faire ? J’ai trouvé leur présence vraiment inutile puisque Louise devait se lever elle-même pour faire des photocopies ou autre…

 

 

Attendre 4h pour avoir une simple carte, avec le risque de voir certaines personnes avoir des malaises. Tout le monde ne gère pas la faim ou la soif de la même manière. Une dame près de moi a été obligée de sortir acheter une bouteille d’eau et de la banane braisée car elle commençait à avoir des vertiges à cause de la faim.

Attendre 4h et abandonner ses activités sans avoir la garantie de voir son problème réglé. Un jeune homme était là pour un problème différent, des transactions mystérieuses sur son compte. Il n’y avait personne pour l’aider apparemment mais il attendait sans espoir, sans savoir s’il aurait gain de cause.

 

 

Je notai également que certaines personnes ne patientaient pas comme tout le monde.

D’abord un couple d’étrangers avec une fillette qui est certainement la leur, a été reçu rapidement et a pu rentrer en possession de sa carte en très peu de temps. C’est le complexe flagrant que les gens ont encore dans certains services en Côte d’Ivoire vis-à-vis des étrangers « blancs ». Disons les choses comme elles sont, le complexe du « blanc » existe en Côte d’Ivoire. Un client a dû faire un scandale pour ne pas que ce soit autorisé mais cela n’a conduit qu’à rendre le service octroyé à ce couple effectif mais secret, rien d’autre. Une dame qui, soit disant, avait besoin de sa carte avant 15h a également attendu moins de temps et à l’écart de la file normale pour recevoir sa carte rapidement.

 

 

Le temps n’a t-il aucune importance aux yeux de cette banque ???

Le temps n’a t-il aucune importance dans les services en Côte d’Ivoire ?

Ces personnes qui attendent comme tous et chacun.e sont-elles moins pressées que celles qui passent par la voie non conventionnelle ?

 

 

S’il est si difficile de supporter le travail supplémentaire qu’une carte prépayée oblige à faire, autant ne pas offrir ce service aux clients ! Ils n’iront pas s’épuiser à souscrire puisqu’il n’existerait simplement pas.

 

Et cela est valable pour bon nombre de services en Côte d’Ivoire, les heures qu’on perd sont inimaginables.

 

La lenteur et la nonchalance sont deux fléaux qui gangrènent la vie économique de la Côte d’Ivoire, en plus de la corruption… Un vrai cocktail Molotov !

 

Ceux qui me diront que c’est pire ailleurs devraient juste passer leur chemin car je n’ai pas pour habitude de me comparer aux médiocres.

 

Être la meilleure des médiocres ne m’intéresse pas et je pense que plusieurs secteurs en Côte d’Ivoire gagneraient à avoir cette devise.

 

 

Petit bonus :

 

Après l’expérience à la banque, de retour à la maison à 18h12, pour constater qu’il n’y a pas d’électricité. J’ai appris que la coupure était survenue vers midi (je me rendais certainement à la banque au même moment, ils se sont passés le mot apparemment).

 

Mon père était parti régler le problème depuis 16h. Quinze minutes après le voilà de retour, avec le code de réactivation.

Il expliqua alors que l’électricité avait été coupée pour 15 FCFA d’impayés. Cette somme est si faible que je ne sais même pas comment la convertir dans une devise internationale…

 

Il s’était rendu à l’agence un peu plus d’une semaine auparavant pour régler la facture. Pour un problème de monnaie (un autre problème très inquiétant en Côte d’Ivoire), la personne qui l’avait reçu n’a pas facturé les 15 FCFA. Il avait supposé qu’ils seraient simplement rajoutés sur la prochaine facture et n’a pas pensé une seule seconde qu’ils allaient lui causer autant de soucis, à savoir retourner à l’agence (du carburant brûlé inutilement) et être obligé de payer 2000 FCFA (3,5 €) par le service de transfert d’argent sur numéro de téléphone pour l’amende qui est rajoutée lors de factures impayées.

 

Du coup, je me suis demandée à qui la faute. La caissière ou l’entreprise ? De toute façon, elle retombe inévitablement sur l’entreprise qui formerait mal ses employés ou embaucherait des personnes distraites et/ou négligentes.

 

Il m’informa aussi qu’il y avait foule à l’agence très en colère. Le souci était arrivé à plusieurs apparemment.

 

Il faut que ça change, rien ne sert de vivre toutes ces choses et rester silencieux.ses sous prétexte que rien ne changera. C’est à nous de provoquer le changement.

 

OSONS LE CHANGEMENT.

 

 

 

 

Une réflexion sur “Le temps n’a t-il aucune valeur en Côte d’Ivoire ?

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

    J'aime

Répondre à Angelilie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s