Au SIAM 2017

Le samedi 22 avril, j’ai eu la chance d’assister à la 12ème édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM).

Un ami m’a fait la surprise de m’offrir un billet pour cet événement auquel j’ai toujours eu l’intention d’assister, chaque année, et qui se trouve très souvent terminé lorsque je m’en rappelle. Je sais, je suis parfois très mal organisée…

Le samedi matin donc, j’ai reçu l’appel de l’ami en question, j’ai du modifier le programme de ma journée car je ne voulais pas manquer cette occasion qui m’était offerte sur un plateau d’or.
IMAG0346
Nous sommes arrivés vers 12h30 à Meknès.
Dès notre arrivée, le problème de parking se posait. Beaucoup de voitures, des embouteillages et des piétons qui circulent dans tous les sens, c’était un grand désordre.

On a du laisser la voiture loin et marcher environ 800 mètres pour atteindre le lieu de l’événement, sous un soleil de plomb !

Il y avait heureusement dans les parages des jeunes hommes qui vendaient des mouchoirs et des boissons rafraîchissantes. L’un d’entre eux m’a proposé un « antibiotique contre le soleil », en reprenant ses mots, qui m’a été très utile et a servi de cache-nez à l’ami qui était avec moi, le chemin donnant accès au lieu de l’événement n’étant ni goudronné, ni pavé. Bonjour la poussière !

Bref, voici donc le fameux « antibiotique contre le soleil » qui m’a sauvé la vie ce jour-là.

IMAG0361

Après avoir affronté voitures et piétons, nous sommes arrivés près de l’endroit, vers le bassin de l’Agdal Sahrij Souani, aux environs de 13h. Il fallait encore traverser une longue allée piétonnière décorée avec des tracteurs, avant d’arriver sous les chapiteaux installés pour l’occasion.

Nous étions donc sur place à 13h12 très exactement.

Mon premier regret a été d’être venue si tard (jour et heure). Le weekend, il y a trop de personnes et certains stands étaient déjà fermés.

Le second a été d’avoir mis des sandales. La poussière sur mes pieds aurait fait penser que je revenais d’une sortie géologique…

Mis à part cela, j’ai vraiment aimé l’événement. C’est une belle occasion de découvrir les produits marocains du terroir et se faire des contacts dans le cas où vous êtes intéressés par l’agriculture en général et le naturel et/ou le bio en particulier.
Certains stands étaient très « fancy » et donc très attractifs, d’autres étaient discrets mais les produits présentés étaient excellents.

Je ne suis pas sûre qu’un après-midi suffit pour tout voir à en juger par le plan de masse.

plan

 

Je n’ai pu visiter que la zone A et cela m’a pris plusieurs heures.

Je venais avec l’intention d’acheter un gommage bio, à l’huile d’argan idéalement, mais je n’en ai pas trouvé et nous sommes repartis avec des produits complètement différents : confiture de figue, amlou, huile d’argan, rhassoul, bissap, jus de tamarin, beurre de karité et j’en passe. Tout sauf le gommage 😀

Le seul stand que j’ai vu qui présentait des gommages n’était pas bio et les produits avaient des odeurs très… étranges. Un gommage à l’abricot et un gel douche au coquelicot qui sentaient tout sauf les senteurs qu’ils devraient avoir et coûtaient assez chers. Apparemment, je n’ai pas assez cherché car une amie m’a dit plus tard qu’elle a acheté le même jour, un gommage pour presque rien, dans un stand que je n’ai pas vu, moi…

 

Pour cette édition, le pays à l’honneur était l’Italie. Il y avait donc plus de stands d’entreprises italiennes, mais également ceux d’autres pays européens comme l’Espagne, la Hongrie, l’Allemagne, la France… et quelques stands de pays africains comme le Mali, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Gabon et d’autres pays d’Amérique et d’Asie : le Brésil, les Etats-Unis, l’Inde.

IMG_1271IMG_1272

C’était vraiment diversifié. On pouvait voir des panneaux solaires par ci, de l’huile d’argan par là, des canettes de thé marocain que je n’ai pas pu goûter et je regrette amèrement, moi qui adore le thé marocain à la menthe, j’étais curieuse de découvrir la version fraîche, en plus le stand été vraiment beau.

IMG_1273
le stand du « Moroccan Ice Tea » : Kaya Tea


Le stand que j’ai préféré était sri lankais. Très discret, mais très utile. Ils fabriquaient des pots, textiles et autres avec de la fibre de coco. Malheureusement je n’ai pas fait de photo du stand et je n’ai pas pu avoir d’échantillons car ils n’avaient que les modèles qu’ils exposaient… mais voilà un peu ce à quoi cela ressemble.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le stand de la Côte d’Ivoire ne présentait que très peu de choses : huile de coco, beurre de karité et pommade mentholée Victago dont je ne suis pas sure de l’origine ivoirienne, à vérifier…

IMG_1269

Je suis également rentrée chez moi avec de la lecture 😀

IMAG0363

Pour tous ceux qui assisteront aux prochaines éditions, voici mes conseils:

  • Ne jamais décider de laisser un stand pour plus tard, vous risquez de ne plus le retrouver ou simplement d’oublier
  • Mettre des chaussures adéquates, baskets de préférence, ou qu’on jettera après l’événement 😀 , la poussière est un ennemi de taille!
  • Ne pas y aller le weekend, c’est bien trop bondé, les agoraphobes ne supporteraient pas, c’est sûr!
  • Aller avec de l’argent au risque de repartir avec des regrets, il y a parfois des produits que vous ne trouverez pas facilement au Maroc autant en profiter
  • Profiter au maximum. Si comme moi vous aimez les produits naturels, n’hésitez pas à demander des conseils aux fournisseurs/professionnels, c’est interactif donc très instructif.

Sur ce, le livre SIAM 2017 se ferme. 😀

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s